Nicolas Praquin

Nicolas Praquin

Permanent

Professeur des Universités

Nicolas PRAQUIN

Professeur des Universités

Responsable DU Économie Circulaire & Intelligence Collective

 

Laboratoire du RITM

Réseaux –Innovation – Territoires – Mondialisation

 

Bureau 206

8 avenue Cauchy I 92330 Sceaux

Office: 206

Phone: 01 40 91 24 59

FORMATION
2019-20 : DU Intelligence collective : facilitation, agilité, coaching, Université Cergy Pontoise
2009 : Agrégation du supérieur en Sciences de Gestion
2009: Habilitation à Diriger des Recherches : « Esquisse d’une réflexion anthropologique sur le chiffre comptable en sciences de gestion », Université Paris-Dauphine.
Direction : Pr. Anne Pezet
2003 : Thèse en Sciences de Gestion : « Comptabilité et protection des créanciers : une analyse de la fonction technico-sociale de la comptabilité (1807-1942) », Université Paris-Dauphine – Mention très honorable avec les félicitations du jury.
Direction : Pr. Jacques Richard
1996-97 : D.E.A. de Finances Publiques et Fiscalité (option fiscalité) – Paris II
Objet du mémoire : « Vingt ans de taxe professionnelle »
1995 : Agrégation d’Economie et Gestion (option B)
1992-95 : Diplôme d’Expertise-Comptable
Objet du mémoire professionnel : « Gestion et optimisation de la masse salariale »
1985-91 : Préparation et obtention du Diplôme d’Etudes Supérieures Comptables et Financières – D.E.S.C.F.
1988-89 : Licence en Sciences Sociales Appliquées au Travail – Paris VIII
1986 : Diplôme de la Chambre de Commerce Britannique
1983 : Diplôme de l’Ecole de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris – E.C.C.I.P.

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES ANTERIEURES
2006-2009 : Université Paris-Dauphine
Maître de Conférences-HDR – Dauphine Recherche en Management (DRM–CREFIGE)
Directeur du Master 2 Comptabilité-Contrôle-Audit – Création d’un partenariat pédagogique et financier avec des cabinets d’audit nationaux et internationaux
1996-2006 : Université de Marne la Vallée (Paris-Est)
Prag puis Maître de Conférences
Responsable pédagogique de la 3e année de Licence mention Gestion
Chargé de cours en MSTCF à l’Université de Paris I – Sorbonne (Contrôle de gestion)
Chargé de cours en Master-recherche à l’IAE de l’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambresis (Histoire et sociologie de la comptabilité)
1984-94 : Expériences professionnelles en entreprise
Chantiers Modernes (filiale du groupe VINCI) – B.T.P. – Directeur comptable et financier
Société Fiduciaire de l’Etoile – membre de HLB International – Chef de mission
Alain Bernard Boulanger – Cabinet d’expertise comptable – Expert-Comptable stagiaire
Paribas New-York – Auditeur interne stagiaire (Amérique du nord et Amérique centrale)

Fields of Research

INNOVATIONS MANAGÉRIALES ET PÉDAGOGIQUES

(Anthropocène. Ecologie systémique et profonde. Economie circulaire. Intelligence collective. Spiritualité)

Le point d’ancrage de ce champ de recherche est celui des transformations actuelles et à venir de notre monde et de nos mondes sociétaux, écologiques, économiques et politiques. La recherche n’est pas seulement affaire de rationalité ; elle s’inscrit aussi dans le récit que chacun se fait – et le chercheur n’y échappe pas – de son rapport au monde et de la façon dont il se le représente. En ce sens, les transformations, voire les bouleversements, que nous connaissons déjà constituent le terreau de mes interrogations sur la façon dont les sciences de gestion peuvent accompagner et interroger les organisations dans leur façon d’aborder ces mutations.

Plus précisément cinq champs connexes sont à la source de ce champ de recherche des innovations managériales et pédagogiques :

•             L’anthropocène. L’influence de l’activité humaine sur la biosphère est aujourd’hui communément acceptée et constitue une nouvelle ère humaine où tous nos environnements naturels sont concernés (climat, biodiversité, ressources naturelles et énergétiques) en même temps que de nouvelles incertitudes émergent (événements climatiques extrêmes, montée des eaux, pollutions, raréfactions des ressources). Ces mondes ont été au mieux ignorés, au pire dénigrés par la civilisation thermo-industrielle ; ils sont aujourd’hui au cœur de nos sociétés et constituent de nouveaux enjeux pour les organisations. Mes recherches s’intéressent donc aux organisations conscientes de ces transformations et qui cherchent à les intégrer dans leurs modèles socio-économiques.

•             L’économie circulaire. Par opposition à l’économie linéaire, l’économie circulaire vise à minimiser les impacts environnementaux et énergétiques et à favoriser la réduction, la circularité et la réutilisation de ses intrants : éco-conception, biomimétisme, recyclage, réutilisation. Mes recherches s’intéressent à toutes les organisations engagées dans cette démarche tout en restant vigilant sur toutes les formes d’écoblanchiment (greenwashing) qui affectent aujourd’hui le concept de développement durable.

•             L’ écologie systémique et profonde. Par ces termes, je pose le fait que le vivant (animal, végétal, minéral) a une valeur intrinsèque et indépendante de son usage socio-économique (écologie profonde). En tant qu’êtres humains, nous sommes partie intégrante de la nature et sommes donc acteurs d’un écosystème complexe qui ne peut être réduit à des logiques économiques marchandes (écologie systémique). À contre-courant d’une vision instrumentale de l’écologie (i.e. : l’environnement), ce positionnement induit que les organisations cherchent à agir dans une logique symbiotique avec la nature.

•             L’intelligence collective. L’intelligence collective est au cœur des innovations managériales et pédagogiques et constitue l’une des réponses organisationnelles possibles aux mutations évoquées précédemment. Ce champ managérial permet de revisiter les notions de pouvoir, de leadership, de participation des individus à la décision. Au plan pédagogique, ces recherches s’inscrivent dans une veine identique. Elles visent à expérimenter d’autres méthodes d’enseignement (cf. team academy, http://www.tiimiakatemia.fi/en/ ; apprentissages par problèmes). Dans les deux cas, l’objectif de ces recherches est de comprendre comment les individus, lorsqu’un système/une structure différencié.e le permet, peuvent modifier leur propre positionnement, changer leurs postures dans leurs pratiques et leurs apprentissages et participer à la transformation de l’organisation.

•             La spiritualité. La notion de spiritualité s’appuie sur l’interaction qui existe entre la façon dont l’être humain construit son rapport au réel et au donné (cosmogonie) et la manière dont, à partir de celui-ci, il oriente son action et donne sens à sa vie. La spiritualité est ici mobilisée comme un mode d’accès à une autre forme de réalité, psychique, individuelle et/ou collective, qui échappe aux logiques de rationalité instrumentale et permet d’échapper à cet enfermement épistémologique de sciences de gestion tournées exclusivement vers les notions de performance.

PRATIQUES COMPTABLES, ORGANISATIONS & SOCIÉTÉ

Mes travaux portent sur la façon dont la comptabilité structure les organisations et la société. La comptabilité doit être entendue dans un sens large (accountability) qui intègre les techniques comptables, les outils de gestion basés sur des chiffres et la gouvernance des organisations ou des institutions comptables (IASB, etc.). Ils empruntent à toutes les disciplines qui s’intéressent à la complexité des relations socio-économiques entre et dans les organisations ; histoire particulièrement, mais également anthropologie, sciences politiques, sociologie constituent donc des sources privilégiées de lecture et de réflexion.

Ce champ de recherche tend à progressivement s’insérer dans mes recherches actuelles avec l’économie circulaire, notamment au travers de la comptabilité carbone.

MANAGERIAL AND EDUCATIONAL INNOVATIONS

(Anthropocene, Systemic and deep ecology, Circular economy, Collective intelligence, Spirituality)

Research is not just about rationality; it is also about the stories we tell ourselves—and the researcher is no exception—about our relationship to the world and the way we represent it. In this sense, the transformations, even the disruptions that we are already experiencing, are the breeding ground for my questioning about the way in which management science can accompany and challenge organizations about the way they deal with these changes.

In particular, five interrelated fields underpin this field of research in managerial and educational innovation:

•             The Anthropocene. The impact of human activity on the biosphere is today commonly accepted. The Anthropocene is a new human era where human activity impacts all our natural environments (climate, biodiversity, natural and energy resources) whilst at the same time new uncertainties emerge (extreme climate events, rising water levels, pollution, resource depletion). These concerns have been at best ignored, at worst denigrated by the thermo-industrial civilization; today they lie at the heart of our societies and constitute new challenges for organizations. My research is focused on organizations that are aware of these transformations and seek to integrate them into their socio-economic models.

•             The circular economy. In contrast to the linear economy, the circular economy aims to minimize environmental and energy impacts and to promote the reduction, circularity and reuse of inputs by implementing eco-design, biomimicry, recycling, or reuse. My research focuses on organizations that are committed to this approach while remaining vigilant on all forms of greenwashing that affect the concept of sustainable development today.

•             The systemic and deep ecology. I use these terms to state clearly the fact that all life (animal, plant, mineral) has an intrinsic value independent of its socio-economic use (this is what I mean by deep ecology). As human beings, we are an integral part of nature and are actors in a complex ecosystem that cannot be reduced to market economic logics (systemic ecology). Contrary to an instrumental vision of ecology (i.e.: the environment), this positioning implies that organisations seek to act in a symbiotic logic with nature.

•             The collective intelligence. Collective intelligence lies at the heart of managerial and educational innovations and constitutes one of the possible organizational responses to the disruptions mentioned above. With respect to management, this field enables us to revisit the notions of power, leadership and participation in decision-making. Similarly, with respect to education, my research looks to experiment with alternative teaching methods such as team academy (http://www.tiimiakatemia.fi/en/) or problem-based learning. In both cases, the objective is to understand how individuals, when a differentiated system / structure allows it, can change their positioning and their approach, both in their practice and in the way they learn, and thereby participate in organizational transformation.

•             The spirituality. The notion of spirituality is based on the relation between the way in which human beings construct their relationship to the world (cosmogony) and the way in which they consequently direct their actions and give meaning to their lives. Le notion of spirituality is used here as a means of access to another form of reality (psychic, individual and / or collective), which goes beyond the logic of instrumental rationality and allows people to break free from the epistemological prison of management sciences focused exclusively on notions of performance.

ACCOUNTING PRACTICES, ORGANISATIONS & SOCIETY

My research deals with how accounting structures organisations and society as a whole. Accounting should be understood in its broader sense–that of accountability–and encompasses accounting techniques, management tools that rely on figures, and organisational governance and accounting institutions (the IASB, etc.). My research draws on all disciplines that focus on the complexity of socio-economic relationships between and within organisations. It draws on from history in particular, but also on anthropology, political science, and sociology, which constitute rich and thought-provoking sources for developing my research.

Today I am leaving aside this field of research, which is based on my thesis, and gradually making more and more connections with research on the circular economy, notably through carbon accounting.

University and Community Service

Responsable du DU Économie Circulaire & Intelligence Collective

Membre du conseil d’administration de l’IUT de Sceaux (2009-16)
Coordinateur de la recherche à l’IUT
Représentant de la recherche auprès de l’Association des Directeurs des IUT (ADIUT)

Teaching

Normes IFRS (GEA 2, Licence 3, Master 1 & 2 CCA), Consolidation (Master Stratégie et Ingénierie Financière), Histoire de la comptabilité (GEA 2), Finance d’entreprise (Licence 3 Management des Organisations), Introduction à la recherche (Master Stratégies & Management, parcours Recherche), Histoire du management (Master de Management), Parler en public (Doctorat), Coaching oral et écrit (Licence).

Research Dissemination

2018

§  Professeur invité à l’Université d’été d’Histoire économique, Les écritures de l’économie à l’époque médiévale et moderne : de l’enregistrement de l’activité à l’usage des documents, Suse, Italie, 27-29 août.

2017

§  Obtention de la labellisation FNEGE pour la co-direction du Dictionnaire historique de la comptabilité des entreprises, Presses Universitaires de Septentrion, 504 pages (en coll. avec D. Bensadon et B. Touchelay).

2011

§  Finaliste du meilleur manuscrit 2010 de l’Accounting Historians Journal pour l’article “The Emergence and Disappearance of Risk Assessment in Banking: The Case of the Crédit Lyonnais in France in the Nineteenth and Twentieth Centuries

2009

§  Participation au Petit bréviaire des idées reçues en management, sous la dir. d’A. Pezet et S. Sponem ; ouvrage nominé pour le prix 2009 du livre RH (Sciences Po., Le Monde, Syntec)

2008

 

§  Prix du Vangermeersch Manuscript Award récompensant le meilleur manuscrit anglophone d’histoire de la comptabilité décerné par l’Academy of Accounting Historians pour l’article précédent

Publications

Publications dans des revues nationales et internationales à comité de lecture

2015

1.      « La comptabilité pour l’État : ne pas oublier l’apport de la recherche », Revue Française de Comptabilité, n° 487, mai (en coll. avec I. Chambost et S. Lefranc).

2014

2.       « Quand l’Etat s’empare de la comptabilité privée : quel rôle pour les sciences de gestion ? », Revue Française de Gestion, n° 245, nov.-déc. (en coll. avec I. Chambost et S. Lefranc).

2013

3.      « La comptabilité en IFRS et ses maux : Quels mots pour le dire ? », Comptabilite(S), Numéro [5] thématique, juin (en coll. avec I. Chambost, S. Lefranc, M.A. Le Theule).

2012

4.      “Commercial Legislation and the emergence of corporate auditing in France, 1856-1935”, Accounting History Review, Vol. 22, No. 2, pp. 161-189.

2011

5.      « Le contrôle des comptes dans les sociétés de capitaux : genèse et rôle de la législation commerciale (1856-1867) », Gestion & Finances Publiques, n° 11, nov., pp. 855-59.

2010

6.      “The Crédit Lyonnais in France (c. 1871-1918): Using Cash Flow Analysis to Assess Risk in Banking”, Accounting Historians Journal, Vol. 37, No. 1, June, pp. 1-27.

2008

7.      « Les faillites au XIXe siècle : le droit, le chiffre et les pratiques comptables », Revue Française de Gestion, n° spécial, vol. 34/188-189, p.359-82.

8.      « Règlement des faillites et pratiques judiciaires : de l’entre-soi à l’expertise du syndic (1673-1889) », Histoire et Mesure (section 33 du CNRS – Histoire contemporaine), Vol. XXIII, n° 1, p. 43-84, (en coll. avec N. Coquery).

2007

9.      « Gouvernance des SA et transfert de risques : le cas des obligataires et les réponses de la législation commerciale française (1856-1935) », Comptabilité-Contrôle-Audit, tome 13, vol. 2, déc., p. 5 et s.

10.  « Le risque bancaire ordinaire au Crédit Lyonnais (1880-1925) », Entreprises & Histoire, n° 48, sept.

11.  « Histoire et sciences de gestion : un essai de réflexion épistémologique », Management & Sciences sociales, Janv.-Juin.

2006

12.  « L’analyse du risque au Crédit Lyonnais : l’utilisation de tableaux de retraitements comptables (1871-1919) », Finances-Contrôle-Stratégie, vol. 9, n° 4, déc., p. 169 et s.

13.  « La comptabilité, épicentre de la matière imposable (1916-1926) ? », Gestion 2000, sept. Oct., n° bimestriel 5.

2005

14.  « Falsifications et manipulations comptables. La mesure du profit, un enjeu social (1856-1914) », Comptabilité-Contrôle-Audit, juil. 2005 (en coll. avec Y. Lemarchand).

15.  « Le Crédit Lyonnais d’Henri Germain et la représentation comptable », Entreprises et Histoire, sept., n° 39, p. 45-58.

Initiations et coordinations d’ouvrages

2016

16.  IFRS in a Global World : International and Critical Perspectives on Accounting, ouvrage en hommage à Jacques Richard, Springer, 434 pages (en coll. avec D. Bensadon).

 

17.  Dictionnaire historique de la comptabilité des entreprises, Presses Universitaires de Septentrion, 504 pages (en coll. avec D. Bensadon et B. Touchelay). Obtention de la labellisation FNEGE en 2017.

Chapitres d’ouvrages collectifs

2020

18.  « La prudence au prisme de la philosophie : regards de deux gestionnaires en hommage à Henri Zimnovitch », in Mélanges en l’honneur du Professeur Henri Zimnovitch, sous la dir. d’Y. Levant, L’Harmattan (en coll. avec S. Lefranc).

2018

19.  « Premiers échecs de la normalisation comptable en France : le cas des bilans-type sous la IIIe République », in Théories comptables et sciences économiques du XVe au XXIe siècle – Mélanges en l’honneur du Professeur Jean-Guy Degos, sous la dir. d’Y. Levant et S. Trébucq, L’Harmattan (en coll. avec D. Bensadon).

2016

20.  « L’annexe comptable dans le cadre conceptuel de l’IASB », in Vers un nouveau cadre conceptuel pour la comptabilité internationale ?, sous la dir. de F. Pasqualini, SLC éditions (en coll. avec D. Bensadon).

 

21.  « Confiance et prudence : réflexions et regards historiques d’un comptable sur un Janus de la relation d’affaires », in La confiance : relations, organisations, capital humain, sous la dir. de R. Delaye et P. Lardellier, éd. EMS, pp. 51-66.

2015

22.  « L’analyse financière : un enjeu de société », in Hommage à Christian Hoarau, Ordre des Experts-Comptables (en coll. avec I. Chambost).

2014

23.  « Evaluer », deux chapitres (XIXe et XXe s.) in Histoire du management, sous la dir. de P. Labardin et A. Pezet, éd. Nathan, (en coll. avec D. Bensadon).

2013

24.  « Gouvernance des sociétés de capitaux et contrôle des comptes : une analyse historique de l’émergence de la fonction légale d’auditeur (1856-1935) » in Mélanges en l’honneur du professeur Yannick Lemarchand, sous la dir. de Y. Levant, H. Zimnovitch et R. Sandu, L’harmattan, pp. 227-252.

2010

 

25.  « Gouvernance, gouvernants et responsabilité : la difficile émergence du concept de responsabilité limitée (1807-1900) » in Gouvernance juridique et fiscale des organisations, Lavoisier éd., sous la dir. de J.-L. Rossignol.

2008

26.  « Cette entreprise est performante : elle fait des bénéfices ! », in Petit bréviaire des idées reçues en gestion, sous la dir. d’A. Pezet et S. Sponem, La découverte (en coll. avec M.-A. Le Theule).

27.  « Du code de commerce au décret-loi du 8 août 1935 : comptabilité et protection des créanciers dans les sociétés anonymes » (pp. 119-34), in Bicentenaire du code de commerce (1807-2007) (ouvrage officiel du bicentenaire), Dalloz.

2005

28.  « Le principe de fixité du capital social : une étude juridique et comptable du concept (1807-1947) » in L’entreprise, le chiffre et le droit, ed. J.-G. Degos et S. Trébucq, Bordeaux, p. 273-86.

Communications dans des congrès nationaux et internationaux à comité de lecture

2017

1.      « Le corps et l’espace dans l’enseignement supérieur. Retours d’expériences et de pratiques pédagogiques », 2e Journée pédagogique inter-IUT, 12 mai, Sceaux, France.

2015

2.      “Prudence and confidence. A French historical perspective on a Janus expression of the business relationship”, 8th Accounting History International Conference, 19-21 Aug., Ballarat, Australie.

2014

3.      « Confiance et prudence. Réflexions et regards historiques d’un comptable sur un Janus de la relation d’affaires », 4e rencontres « Entreprise et sacré » : La Confiance, Paris-La défense, 11 déc.

2013

4.      “The concept of prudence: philosophical premises of an accounting research”, 7th Accounting History International Conference, 25-27 Sept., Seville, Espagne.

2012

5.      “Does A French Accounting Conceptual Framework Exist (1942-57)? A General Presentation of the Topic”, XVIth World Economic History Congress, 9-13 July, Stellenbosch, South Africa.

2011

6.      “The Principle of Capital Maintenance (1807-1947): A study of the Legal and Accounting Concept in France”, International Association for Accounting Education & Research – IAAER, Nov. Venise, Italie.

7.      d°, 23rd Accounting History Review Conference, Sept., Cardiff, Pays de Galles.

8.      Governance, Control and Auditing of Joint-Stock Companies in France (1856-1935): Some Comparisons with UK in the Role of Legislation”, 23rd Annual Meeting of the Society for the Advancement of Socio-Economics, Juin, Madrid, Espagne.

9.      “How Was Banking Risk Analysed at the Crédit Lyonnais? (1880-1925)”, International Conference of Critical Accounting, Baruch College, City University of New-York, Avril.

2010

10.  « Juste valeur et représentation de l’entreprise : un essai de réflexion anthropologique », 31e Congrès de l’Association Francophone de Comptabilité, Université de Nice-Sophia Antipolis, mai.

11.  “Governance of joint stock companies and auditing in France: a historical and institutional analysis of the emergence of the auditor’s profession [1856-1935]”, 33rd European Accounting Association Congress, Mai, Istanbul, Turquie.

2008

12.  “History and Management Sciences: An Inquiry into Epistemological Thinking”, Critical Perspectives on Accounting, Avril, N.Y., Etats-Unis.

13.  « Le règlement des faillites : de l’entre-soi à l’expertise. Un double regard sur les législations et les pratiques sociales (1673-1889) », 14èmes journées d’Histoire de la Comptabilité et du Management, Université d’Orléans, mars (en coll. avec N. Coquery).

2007

14.  “Management, Utopian Thinking and Accountability: the French Case of the Entrepreneur Godin (1817-1888)”, Accounting, Business & Financial History Conference, Cardiff Business School, sept. (Pays de Galles).

2006

15.  « La comptabilité, épicentre de la matière imposable (1916-1926) ? », Journée de recherche « Fiscalité, Droit et Sciences de gestion », Université de Franche-Comté.

 

16.  « Chiffres comptables et normalisation internationale », Journées d’études  de la Genèse de la décision (Chiffres publics, chiffres privés dans la France du XXe siècle), Université Paris XII – Val de Marne.

2004

17.  « Florilèges de textes sur l’histoire de la théorie comptable française de la valeur (1673-1982 », colloque « Nouvelles normes comptables : quels enjeux pour l’enseignement de la comptabilité », Ministère de l’Education Nationale (en coll. avec J. Richard).

 

18.  « Falsifications et manipulations comptables. La mesure du profit, un enjeu social (1856-1914) », colloque de l’Association Française des Historiens Economistes et du Comité pour l’Histoire Economique et Financière de la France, Bercy-EHESS, Paris (en coll. avec Y. Lemarchand).

 

19.  « La comptabilité, aux frontières de l’organisation : un instrument de la stratégie entrepreneuriale », XIIIe rencontres « Histoire et Gestion », CRG-IAE de Toulouse I.

 

20.  « Protection des créanciers et infractions pénales : un élargissement de la fonction sociale de la comptabilité (1856-1935) », XVIIe journées des IAE, Lyon III.

 

21.  « Naissance et développement du cadre légal du contrôle comptable dans les sociétés de capitaux : un jeu d’acteurs, un espace de conflits (1856-1937) », Xe journées d’Histoire de la Comptabilité et du Management, Université de Franche-Comté.

2003

22.  « ‘Déconstruction’ comptable et analyse du risque : le cas du Crédit Lyonnais », XXIVe Congrès de l’Association Francophone de Comptabilité, Louvain, Belgique.

 

23.  « Gouvernance des SA et transfert de risques : le cas des obligataires et les réponses de la législation comptable (1856-1943) », IXe journées d’Histoire de la Comptabilité et du Management, Université Paris-Dauphine.

Autres communications, interventions et activités

2019

1.      Communication : « Anthropocène et sciences de gestion : quel(s) avenir(s) pour les organisations dans un contexte de raréfaction des énergies fossiles ? », Journée d’étude MSH Val de Loire : « Économie circulaire », Université d’Orléans, vendredi 22 nov.

2018

2.      Animation d’un symposium : Corps, spiritualité et management – expérience autour d’un travail corporel, Journée de recherche « Temps et place de la spiritualité en gestion », Université Paris II Panthéon-Assas, 22 mars.

2016

3.      Table ronde : « L’encastrement des relations entre marchands en France (1750-1850). Une révolution dans le commerce ? », 1ère Journée d’études du programme ANR Fiduciae, « Pratiques et matérialités des relations entre marchands. Dialogues interdisciplinaires », Lille, IRHIS, jeudi 2 juin.

2015

4.      Communication : Séminaire de recherche de l’EHESS « Histoire et techniques des organisations et du gouvernement » : « Du général au particulier : de l’émergence du capitalisme industriel aux questionnements comptables conceptuels d’aujourd’hui ».

2014

5.      Communication : « La gestion du risque dans les banques françaises à la fin du XIXe siècle. Le cas du crédit lyonnais et de la société générale : aperçu général et regards croisés sur les outils et les organisations (1863-1905) ». Colloque organisé par la Société Générale : « Stratégies, structures et performances des grandes banques. Pourquoi certaines banques durent-elles ? », Paris-La défense, 9 & 10 oct.

2013

6.      Communication : « De l’utilité de l’histoire dans l’enseignement des sciences de gestion », table ronde à l’occasion de la remise par l’APDC du meilleur mémoire de Master CCA, 11 déc.

7.      Communication : « L’émergence de l’activité d’audit en France (1807-1935) : points de comparaison avec la Grande-Bretagne », séminaire d’économie politique des marchés financiers, Paris School of Economics – EHESS, 4 mars.

8.      Recension d’ouvrage : « Karl Polanyi (1977, éd. 2011), La subsistance de l’homme : la place de l’économie dans l’histoire et la société », parution dans Comptabilité-Contrôle-Audit, déc., tome 17, vol. 1.

2012

9.      Communication : « L’histoire de la comptabilité permet-elle d’éclairer différemment les enjeux comptables de la volatilité ? », 3e Etats Généraux de la Recherche Comptable, Autorité des Normes Comptables, 14 déc.

10.  Communication : « Comptabilité des entreprises et financement », intervention au séminaire d’Histoire Economique Contemporaine, laboratoire Institutions et Dynamiques Historiques de l’Economie – IDHE, 4 avril.

2010

11.  Recension d’ouvrage : « Didier Bensadon (2010) : Les comptes de groupe en France (1929-1985) : origines, enjeux et pratiques de la consolidation des comptes », parution dans Comptabilité-Contrôle-Audit, déc., tome 16, vol. 3.

12.  Communication : « Anthropologie comptable : quelques (deux) lectures stimulantes », intervention au séminaire Most-DRM, Université Paris-Dauphine, 17 juin.

13.  Communication : « Quelle place pour un cadre conceptuel dans une recherche en histoire de la comptabilité et du management ? », table ronde organisée dans le cadre des 15e Journées d’Histoire de la Comptabilité et du Management à l’Université de Paris-Dauphine, mars.

2009

14.  Communication : « Réflexion anthropologique sur la juste valeur et la représentation de l’entreprise », séminaire SSFA – Social Studies of Finance Association, Maison des Sciences de l’Homme, Paris, 25 nov.